Catégories
Stratégie de contenu

9 conseils pour faire une excellente newsletter

En moyenne, chaque personne a reçu 96 emails par jour en 2019, selon une enquĂŞte de l’entreprise Radicati. Rien d’étonnant Ă  ce que certains courriels partent directement dans la corbeille sans ĂŞtre ouverts. Vos abonnĂ©s n’ayant pas de temps Ă  consacrer Ă  des contenus qui ne les intĂ©ressent pas, vous devez donc faire une excellente newsletter, celle qui est attendue chaque semaine, qui fait rire, rĂ©flĂ©chir, parler… Pour y parvenir, suivez ces 9 conseils.

1. Identifiez le contenu adapté à votre newsletter

La newsletter peut ĂŞtre informative, promotionnelle ou crĂ©er du lien grâce Ă  :

  • Des informations sur vos dernières actualitĂ©s (nouveau rapport RSE, changement de CEO, obtention d’une distinction, nouveau produit, etc.)
  • Des liens vers vos dernières publications (articles, livres blancs, vidĂ©o, podcasts, etc.)
  • L’annonce de vos promotions (soldes, remises, etc.)
  • Des contenus dĂ©diĂ©s aux anniversaires, aux Ă©vĂ©nements, aux fĂŞtes, etc.

Toutes les informations transmises doivent ĂŞtre centrĂ©es sur votre audience : vos lecteurs doivent trouver un avantage Ă  recevoir cette information, Ă  dĂ©faut de quoi ils se dĂ©sabonneront.

2. Partagez du contenu informatif

Si vos abonnés ne reçoivent pas d’informations utiles et pertinentes, ils finiront par se désabonner.

En plus de vos actualitĂ©s, vos derniers articles, etc., partagez du contenu exclusif dans votre newsletter : votre analyse d’une actualitĂ© en lien avec votre secteur, des conseils inĂ©dits, des tutoriels qui ne se trouvent pas sur votre site, etc.

Pour un exemple du genre, je vous conseille la newsletter d’Ann Handley : les abonnĂ©s reçoivent bimensuellement des informations sur l’actualitĂ© marketing dont Ann est l’auteure, mais pas seulement : elle fait aussi des liens vers des articles ou des infographies qu’elle trouve intĂ©ressants. Loin de l’autopromotion, cette newsletter est dĂ©diĂ©e aux lecteurs.

Vous pouvez aussi effectuer des enquêtes afin d’identifier les besoins de vos abonnés. Vous pouvez aussi les inviter à réagir, à partager leurs remarques et leurs questions pour alimenter votre réflexion et trouver facilement des sujets qui les intéresseront. Faites-en sorte qu’ils aient hâte de recevoir votre newsletter.

3. Évitez les arguments de vente

Il peut être tentant de faire la promotion de vos produits, mais résistez à cette envie. Cela découragerait vos lecteurs qui s’empresseraient de cliquer sur le bouton de désabonnement.

Dans bien des cas, l’objectif de votre newsletter est de vendre vos produits et services, ou au moins de les mettre en valeur. Et vous pouvez le faire, à condition que votre texte ne soit pas uniquement un long argumentaire de vente. Il doit rester informatif, utile et intéressant, ce qui n’empêche pas d’insérer un ou plusieurs appels à l’action clairs. C’est aussi parce qu’ils vous font confiance et connaissent vos produits que les prospects se décident. L’information et la vente ne sont pas incompatibles, au contraire.

Si vous lancez une promotion, donnez-en un bref aperçu et insérez un appel à l’action grâce auquel les personnes intéressées peuvent obtenir plus d’informations. La subtilité est un atout majeur.

4. Employez un langage clair et simple

Comme pour toute communication, vous devez adapter votre niveau de langage à l’audience. Un public d’experts s’attend à ce que vous utilisiez du jargon technique, alors qu’un public profane décrochera rapidement si vous le faites.

Ne supposez pas que vos lecteurs comprennent la signification de toutes les abréviations et de tous les termes techniques.

La technicitĂ© n’empĂŞche pas la clartĂ© : vous ne rĂ©digez pas un papier scientifique, mais une newsletter. Ainsi, mĂŞme pour un public averti, Ă©crivez des phrases courtes et directes faciles Ă  comprendre, et cela, pour deux raisons :

  • Le support digital complique la lecture.
  • Vos destinataires liront gĂ©nĂ©ralement une newsletter en dehors de leurs heures de travail, et ils apprĂ©cieront une lecture plus simple.

Il est également essentiel que vous relisiez votre contenu avant de le diffuser pour vérifier qu’il ne contient pas de fautes de grammaire ou d’orthographe. En effet, votre newsletter est le reflet de votre marque, et des fautes d’inattention feront mauvais effet sur votre entreprise. Vérifiez également que l’ensemble du texte est cohérent et apporte de la valeur au lecteur.

Rédigez des sous-titres accrocheurs pour structurer la newsletter et attirer l’attention des abonnés, car ces derniers commenceront par en scanner le contenu pour trouver les informations qui les intéressent le plus.

5. Allez droit au but

De nombreuses newsletters sont terriblement longues. C’est une erreur, car vos abonnés sont assaillis d’emails et n’ont pas le temps ou le courage de lire autant de prose. Ils commencent donc par traiter leurs courriels urgents et accordent ensuite du temps à ceux qui leur apportent une valeur réelle, et cela, en un minimum de mots.

Un abonné qui sait que votre contenu est intéressant, mais long aura tendance à le garder dans sa boîte de réception pour le lire plus tard. Et submergé par de nouvelles sollicitations, il ne prend jamais la peine de le parcourir.

Votre newsletter doit être lue dès qu’elle est reçue. Pour cela, elle doit être courte et efficace. Bien entendu, la longueur idéale dépend du sujet et de la fréquence de diffusion d’une newsletter, mais une bonne pratique consiste à ne pas dépasser une page de texte.

6. Intégrez des images et des vidéos

Pour aider les lecteurs à scanner le contenu de votre newsletter, structurez-la avec des sous-titres, des visuels et des vidéos intégrées. L’insertion de différents médias donne des repères visuels et rend l’ensemble plus attrayant.

7. Utilisez un design accrocheur, mais léger

Le contenu est primordial. Le design n’est là que pour le mettre en valeur. Il doit rendre la lecture plus aisée et refléter l’identité de votre marque.

Pour gagner du temps, n’hésitez pas à parcourir la bibliothèque de modèles de votre autorépondeur, conçus pour répondre aux besoins des entreprises. Vous pouvez aussi réutiliser le même modèle pour tous vos emails pour établir une certaine cohérence et éviter de créer une nouvelle version à chaque itération de la newsletter.

8. Incluez un appel à l’action

En plus de fournir un contenu informatif et utile Ă  vos lecteurs, vous souhaitez Ă©galement les inciter Ă  agir. N’angoissez pas vos abonnĂ©s avec de trop nombreux appels Ă  l’action : inscrivez-vous, tĂ©lĂ©chargez ceci, achetez ce produit, rĂ©servez votre place, etc. Concentrez vos efforts sur une seule action, que vous pouvez proposer Ă  diffĂ©rents endroits de votre texte.

9. Suivez vos résultats pour parvenir à faire une excellente newsletter

En utilisant une plateforme d’email automation (Sendinblue, ActiveCampaign, etc.), vous avez accès Ă  de nombreuses analyses : taux d’ouverture, taux de clic dans l’email, dĂ©sinscriptions, etc. Vous pouvez Ă©galement dĂ©couvrir les contenus qui ont menĂ© Ă  l’inscription de votre nouvel abonnĂ©.

Ces informations vous permettent d’améliorer la performance de vos contenus et de vos newsletters en identifiant ce qui fonctionne (abonnements, taux de clic, etc.) et ce qui doit être revu (désinscriptions, diminution du taux d’ouverture, etc.).

Source : Radicati Group, Inc., Email Statistics Report 2015-2019