Catégories
Copywriting

Devenir copywriter freelance : est-ce fait pour vous ?

Les copywriters ont la chance immense de concilier leur passion de l’écriture avec leur sensibilité. Ils étudient une audience, analysent ses motivations, ses peurs, ses émotions… pour l’aider à faire le bon choix de consommation. 

Être concepteur-rédacteur nécessite notamment une grande empathie et un amour des mots, ce qui attire de nombreuses personnes vers la profession. 

Le fait de pouvoir l’exercer en tant qu’indépendant ou auto-entrepreneur est un attrait supplémentaire. 

Mais avant de vous lancer dans une reconversion, vous vous posez d’inévitables questions et notamment : « Suis-je fait pour devenir copywriter freelance ? » Cet article vous aide à répondre à cette interrogation fondamentale pour la suite de votre carrière. 

La carrière de copywriter freelance est-elle faite pour vous ? 

Le statut de freelance vous convient -il ?

La première question à se poser est celle du statut. La conception-rédaction peut s’exercer sous deux statuts différents : salarié ou indépendant.

  • Les copywriters salariés travaillent généralement pour des agences ou les grandes entreprises qui disposent d’une large équipe marketing. En l’absence de diplôme de copywriting officiel, ils sont souvent engagés à la fin de leurs études en marketing, communication, lettres ou journalisme. Ils sont formés au copywriting sur le tas, en fonction des besoins de leur employeur. Il s’agit donc d’une option si vous êtes en début de carrière et que la stabilité de l’emploi est primordiale pour votre sérénité.
  • A la recherche d’un équilibre entre leur vie privée et professionnelle, les personnes qui se reconvertissent veulent généralement exercer en freelance. Le freelancing, c’est le travail à la maison, la possibilité de choisir des clients conformes à vos valeurs, d’organiser vos horaires, d’être disponible pour vos amis et votre famille, d’exercer une activité complémentaire… que des bonnes choses, dit-on. Mais cela a un coût.

Les contraintes du statut de copywriter freelance

La traversée du désert

Vous devez être persévérant et courageux pour affronter les mois de traversée du désert. Une nouvelle activité n’est pas florissante dès le premier mois, à moins d’avoir un excellent réseau. Vous devez être capable, financièrement et émotionnellement, de passer les 6 premiers à prospecter pour trouver de nouveaux clients en ayant peu de retours positifs. Si vous travaillez bien et que vous apportez de la valeur à vos premiers clients, votre activité sera bien lancée vers le 6e mois. Ce délai peut varier d’une personne à l’autre, mais c’est ce que je constate généralement.

La vente de vos services

Pour lancer votre activité de copywriter freelance, vous devez vendre vos services. C’est un exercice très difficile pour beaucoup d’indépendants, notamment parce qu’ils ont peur du rejet. Vous devez être capable de vous mettre dans un état d’esprit professionnel et détaché lorsque vous démarchez et faire une distinction entre vous et vos services. Vous vendez vos services, pas votre personne. 

La solitudine 🎼

Vous devez aussi être en mesure de travailler seul. Vous pouvez rejoindre un espace de coworking pour rompre la solitude, mais vous êtes responsable de vous-même. Être copywriter freelance peut être compliqué pour les personnes qui ne savent pas s’organiser facilement. Vous devez gérer vos deadlines, jongler avec plusieurs missions à la fois, faire face aux imprévus sans que cela ne se répercute sur votre travail… Ce n’est pas impossible, mais il faut avoir la motivation suffisante pour se lever chaque matin et se mettre devant son ordinateur, alors que personne ne nous y oblige.

La paperasse

Enfin, vous ne pouvez pas oublier les aspects administratifs du statut. Si la paperasserie et les chiffres vous donnent des boutons, certaines périodes du mois ou de l’année seront très désagréables. Ces inhérent au statut d’indépendant, mais heureusement, lorsque votre activité est bien lancée, vous pouvez faire appel à un comptable ou un assistant.

Vous venez de voir les pires aspects du statut d’indépendant et vous êtes toujours convaincu que le métier de copywriter est fait pour vous ? C’est génial, le reste devrait être plus facile !

Avez-vous les compétences du copywriter freelance ? 

Vous aimez les mots, mais savez-vous écrire ?

Rassurez-vous, il n’est pas question de style, mais simplement d’une excellente maîtrise du français. Un texte qui comporte de nombreuses fautes d’orthographe ou de grammaire nuit à la crédibilité d’une entreprise. Or, la pierre angulaire d’un bon texte de conversion est précisément d’être crédible pour susciter la confiance du lecteur. 

Si vous avez fini l’école il y a quelques années, il est possible que vous ayez pris de mauvais automatismes ou que vous ayez quelques lacunes parce que vous avez perdu l’habitude d’écrire. Si c’est le cas, prenez quelques semaines pour y remédier avant de vous lancer en copywriting.

Je vous conseille une formation en ligne et gratuite qui a lieu régulièrement sur Fun Mooc pour renforcer vos compétences orthographiques.

Vous êtes prêt à apprendre les bases de la conception-rédaction 

Écrire sans faute ne suffit pas, il faut aussi maîtriser les techniques de copywriting. La façon de rédiger, le choix des mots, l’organisation du texte, la connaissance des fondamentaux du marketing et des formules de copywriting apportent au texte un pouvoir de persuasion indispensable.

Il est donc impératif de vous former, soit en autodidacte grâce à des livres et aux informations glanées sur le Web, soit en suivant une formation en copywriting (que je vous recommande du fond du cœur, mais je ne suis pas objective 😉).

Vous êtes curieux

La curiosité est un vilain défaut, sauf en copywriting. Le concepteur-rédacteur doit être curieux de tout ce qui l’entoure. Il doit avoir envie de discuter avec les gens qu’il rencontre et de les écouter, parce que cela lui permet de mieux comprendre les consommateurs. Il doit avoir envie de tout savoir sur les sujets les plus variés et bizarres, parce que c’est ainsi qu’il créera des textes précis et convaincants. C’est un être passionné qui n’arrête pas de chercher tant qu’il n’a pas trouvé l’information, le mot ou la phrase qui feront toute la différence.

Vous aimez les autres

Ce n’est pas une réminiscence de la Saint Valentin, mais une nécessité pour le copywriter : il doit aimer les autres, et pas n’importe comment.

Il doit être capable de mettre son esprit critique et ses sentiments de côté pour comprendre et accepter les consommateurs tels qu’ils sont. Il doit comprendre leurs problèmes et leurs ambitions sans les juger et ressentir leurs émotions pour se mettre à leur place. Il doit être doué d’une empathie sans bornes.

Vous avez le contact facile 

Cela peut sembler étonnant pour une profession qui se fait à domicile et en ligne, mais le copywriter doit avoir le contact facile. Pourquoi ? Pour parler avec ses clients ! Toute la documentation et les emails du monde ne remplaceront pas une vraie discussion en face à face avec le client. Je trouve que cela ajoute une dimension humaine précieuse à toutes les informations que le copywriter reçoit. Personne ne vous parlera de façon aussi passionnée d’un produit et des consommateurs que votre client. 

Vous n’êtes pas dégoûté par la vente 

C’est souvent à ce stade que les copywriters en devenir froncent le nez : vendre, beurk ! Dans l’esprit collectif, vendre est plus ou moins associé à de l’arnaque, à quelque chose de sale qui se fait au détriment du consommateur. 

Mais dois-je vous rappeler que tous les obstacles liés au statut de freelance vous offrent aussi la liberté ? La liberté de choisir vos clients et vos missions.

Bien entendu, vous allez vendre, mais pas n’importe quoi, n’importe comment et à n’importe qui. Votre rôle n’est pas de vendre un truc inutile à quelqu’un qui n’a pas de besoin ou d’argent. Votre rôle est de vendre un bon produit à une personne très spécifique :celle qui bénéficiera de l’achat. 

Il est possible de faire du copywriting de façon non éthique en jouant sur les peurs et les sentiments négatifs des lecteurs, en faisant de fausses promesses, etc. Mais il est aussi possible de le faire avec éthique et empathie. Dans ce cas, le copywriter est le pont entre les entreprises qui ont créé une solution et les clients qui cherchent cette solution. 

Les métiers de l’écriture : des alternatives au copywriting 

Si vous n’êtes vraiment pas à l’aise avec la vente, il existe des alternatives à la profession de copywriter.

Les métiers de l’écriture sont très nombreux et toujours demandés : 

  • rédacteur web SEO ;
  • correcteur ;
  • traducteur ;
  • écrivain public ;
  • journaliste ; 
  • blogueur ;
  • ghost-writer ;
  • biographe ;
  • romancier. 

Vous pouvez découvrir la liste presque complète des métiers de la rédaction sur Formation Rédaction Web.

Notez aussi que vous pouvez réduire votre activité à une niche spécifique. Par exemple, vous pourriez être un copywriter spécialisé dans le domaine de la santé, niche soumise à de nombreuses règles légales. Vous pouvez ainsi utiliser vos expériences antérieures ou vos centres d’intérêt pour vous spécialiser.

Écrire vous rend-il heureux ?

Après plusieurs années à exercer ce métier, je peux vous garantir une chose : si vous devenez copywriter freelance, vous écrirez tous les jours, 365 jours par an (ou presque).

Ce n’est pas monotone, parce que les formats, les thématiques et les clients varient régulièrement. Mais dans tous les cas, vous écrivez. Et c’est un sacré engagement. 

Écrire ne peut pas vous rendre fou au bout de quelques mois de pratique. C’est un travail, il est donc normal de manquer de motivation certains jours ou pour certains sujets, mais dans l’ensemble, écrire doit vous rendre heureux. Sinon, à quoi bon devenir freelance ?

Difficile de savoir si cette activité vous rend heureux sans avoir essayé. Alors, je vous conseille de faire un test pendant une semaine. Au cours de cette semaine, vous essayez de faire un texte différent tous les jours. Il ne doit pas nécessairement s’agir d’une page de vente qui demande beaucoup de recherches. Mais il doit s’agir d’un sujet qui ne vous est pas familier pour vous mettre dans un contexte d’écriture professionnelle.

Si vous avez toujours la même motivation après cet exercice, alors foncez !

Avez-vous la motivation pour devenir copywriter freelance ? 

Se lancer en tant que copywriter freelance exige de la motivation et de la discipline. Personne n’est là pour vous dire ce que vous devez faire. Vous devez donc être capable d’automotivation et de persévérance. 

La motivation dépend de chaque personne. Certaines la trouvent en suivant des personnes inspirantes sur les réseaux sociaux, d’autres en lisant une citation qu’elles apprécient ou en écoutant une musique qui les booste.

Je crois que le plus important est de vous rappeler de votre pourquoi. Pourquoi voulez-vous devenir copywriter freelance ? Réfléchissez à cette question et notez votre réponse. Elle vous servira de guide pour les périodes d’abattement. 

Notez aussi qu’il y a une corrélation (bien légitime) entre votre tarif et la motivation. Si vous travaillez pour des clients qui ne vous rémunèrent pas suffisamment, vous dévalorisez votre travail (aux yeux de la société, mais aussi à vos yeux). Si vous voulez garder votre envie et votre passion, veillez à toujours demander un tarif correct qui reflète la valeur que vous apportez.

Derniers conseils pour ceux qui veulent devenir copywriter freelance

Vous voilà à la fin de cet article, et vous êtes convaincu que le métier de copywriter freelance est fait pour vous ?

Bienvenue au club ! Dans quelques semaines, vous ferez le grand saut pour devenir votre propre patron et vivre de votre plume.

Vous rencontrerez beaucoup d’incompréhension dans votre entourage. Certains ne comprendront jamais quel est votre métier. D’autres vous diront que c’est impossible sans savoir de quoi il s’agit. Ne les écoutez pas et ne vous laissez pas démoraliser. Vous avez besoin de toute votre force mentale pour les premiers mois, alors entourez-vous de personnes positives.

Voici encore quelques conseils pour que votre activité de copywriter freelance se passe bien : 

  • Veillez à avoir plusieurs clients à la fois, idéalement 3 ou 4 clients réguliers.
  • Ne sous-facturez pas vos prestations pour avoir du travail, vous ne seriez pas rentable.
  • Cherchez constamment de nouveaux clients, parce que certains seront plus intéressants ou plus rentables que vos clients actuels.
  • Lorsque vous commencez à avoir trop de travail, associez-vous avec quelqu’un qui rédigera avec vous.
  • Nouez des liens avec d’autres copywriters freelance, l’être humain est grégaire, même lorsqu’il travaille à domicile !

J’espère que cet article vous a permis d’y voir plus clair. Si vous voulez en savoir plus sur le métier, n’hésitez pas à me suivre sur LinkedIn ou Insta. Vous pouvez aussi me poser vos questions sur le métier si vous ne trouvez pas de réponse pertinente (mais je ne suis pas devin, vous seul pouvez décider si cette profession vous convient 😉) .